Accueil L'espace professionnel Diabète Rétinopathie diabétique

Rétinopathie diabétique

Imprimer

 

bando yeux

La rétinopathie diabétique (RD) est liée au déséquilibre glycémique et est favorisée par l’hypertension artérielle. Elle se développe sans aucun symptôme pendant de nombreuses années.

En l’absence de dépistage elle se révèle par un accident oculaire souvent aigu et dramatique.

Le dépistage précoce de la rétinopathie permet son traitement par laser et la correction des facteurs de risque.

La rétinographie numérisée permet l’examen du FO sans consultation ophtalmologique, le dépistage fiable de la RD et l’augmentation du nombre de traitements précoces par laser, évitant les invalidités majeures.

Du fait de la pénurie d’ophtalmologues, tous les diabétiques de Nouvelle-Calédonie ne peuvent pas subir un examen du fond d’œil (FO) annuel comme le recommande l’ANAES.

Le dépistage de la rétinopathie est insuffisant, certaines rétinopathies n’étant découvertes qu’à l’occasion d’une complication gravissime (cécité).

La mise en place d’un dépistage par rétinographie numérisée est nécessaire pour les patients non suivis de façon régulière.

Il est possible d’améliorer le dépistage de la rétinopathie afin de traiter précocement et d’éviter des cécités.

En effet, celle-ci, liée au déséquilibre glycémique est d’installation silencieuse. Son dépistage précoce permet son traitement par laser et la correction des facteurs de risque, évitant ainsi des invalidités majeures.

L’ANAES et l’ALFEDIAM recommandent un dépistage annuel systématique de la rétinopathie chez tous les diabétiques.

Cependant, la très grande dispersion des patients et la concentration des ophtalmologues sur l’agglomération du grand Nouméa ne permettent pas à tous les diabétiques de Nouvelle-Calédonie de bénéficier d’un examen annuel du fond d’œil.

Ainsi, un grand nombre de rétinopathies n’est découvert qu’à un stade évolué de la maladie oculaire, pendant que de nombreux diabétiques qui consultent les ophtalmologues ne présentent pas de rétinopathie diabétique (80% environ).

Le projet soutenu par l’ASS-NC est défini par l’extension du dépistage précoce des complications rétiniennes du diabète grâce à la réalisation gratuite et de proximité de clichés de rétine (rétinographe non mydriatique) de patients diabétiques non suivis par ailleurs sur le plan ophtalmologique depuis plus d’un an.

Les avantages du rétinographe mobile sont nombreux :

  • Permettre un dépistage de tous les diabétiques.
  • Dépister en proximité.
  • Transmission informatique rapide des informations.
  • Examen considéré comme peu gênant par les patients (pas de dilatation).

Les limitations de l’examen sont les troubles des milieux, cataracte notamment, et les pupilles trop serrées.

Les patients doivent être adressés par leur médecin traitant, une ordonnance de prescription spécifique vous est proposée (cette fiche est disponible à l'ASSNC (Agence sanitaire et sociale de la NC) ou au CEDD (Centre d'éducation diabétique et diététique) :

fiche_RD_recto_reduit fiche_RD_verso_reduit



Pour télécharger la fiche (1264 kO).

Toutefois, compte tenu de l’objectif du projet, un patient diabétique en longue maladie n’ayant pas eu de consultation ophtalmologique (attesté par le carnet de 100%) depuis plus d’un an et se présentant spontanément lors d’une vacation pourra bénéficier de l’examen.

  • Les clichés sont réalisés par un(e) orthoptiste(e), la lecture est effectuée par tous les ophtalmologues (secteur public ou libéral) volontaires.
  • L’ophtalmologue interprète le cliché numérisé anonyme. Le résultat est rendu selon le standard suivant :
    • Cliché ininterprétable (probable trouble des milieux)
    • Cliché normal
    • Stade 1 : doit consulter un ophtalmologue
    • Stade 2 : doit consulter un ophtalmologue en urgence

Le secrétariat de la cellule de dépistage de la rétinopathie diabétique adresse le résultat par courrier avec clichés au médecin référent et au patient.

En cas d’anomalie, le médecin référent adresse le patient à l’ophtalmologue que celui-ci choisira.

Trois à six mois après le dépistage, le secrétariat demande des nouvelles de tous les patients chez qui une consultation ophtalmologique a été conseillée.

Le dépistage de la rétinopathie fait partie de la prise en charge globale du diabétique. Ce projet vous permet d’obtenir plus facilement le suivi des recommandations professionnelles de bonne pratique.

Le projet a démarré en avril 2007 à Koné, l’ensemble des municipalités de l’intérieur et des îles a ensuite bénéficié d’une première série de vacations. La priorité a été donnée aux sites ne comportant pas ou peu de possibilité de consultation d’ophtalmologistes. Son extension aux zones périphériques de Nouméa se fera selon évaluation de la demande.

Chaque année, une campagne de dépistage de la rétinopathie diabétique est organisée.
La rétinographie est gratuite pour le patient.

 

Rapport d'activité du dépistage de la rétinopathie diabétique organisé par l'ASS-NC :

Au cours de l'année 2017, les vacations (au nombre de 42) organisées dans les dispensaires hors Nouméa et Grand Nouméa par l'Agence sanitaire et sociale de la NC ont permis la photographie de fonds d'oeil de 942 patients dont :

- 90% (848 patients) avaient des fonds d'oeil normaux

- 10% (94 patients) ont été orientés vers une consultation spécialisée d'ophtalmologie selon différents degrés d'urgence.

Le cout total (hors billets d'avion) est de 3 462 096 F CFP (soit 3 675 F / patient).

 

en cours de mise à jour

Veuillez contacter le secrétariat du réseau au 26 90 61.

 


Retour à Diabète Pro