Autres structures

Imprimer

Le centre hospitalier (dit CHT) qui comprend :

  • le site de Gaston Bourret au centre ville
  • le site de Magenta
  • le centre Raoul Follereau à Ducos,
  • le centre du Col de la Pirogue à Païta

2.056.310.399 F CFP ont été remboursés par l’ASS-NC pour les rénovations qui concernaient la cuisine, le pôle logistique, le pôle médical, la station d’épuration, la stérilisation centrale du CHT de Magenta, la libération du site dit " terrain Est ", la restructuration du bâtiment H, des études du pôle hospitalier et le plan de sauvegarde du CHT Gaston Bourret.

 

Le centre hospitalier spécialisé Albert Bousquet (dit CHS) à Nouville

L’ASS-NC a remboursé 826.139.678 F CFP

Centre de gérontologie clinique

Le projet consiste en la construction d'un ensemble de bâtiments d'une surface utile d'environ 1 150 m2 et restructuration en site occupé des pavillons existants (1 450 m2 environ).







Centre de psychiatrie

L'opération consiste en la construction, sur le site du CHS à Nouville, d'un ensemble de bâtiments d'une surface utile d'environ 2 540 m2 comprenant :

  • une unité ouverte de psychiatrie de 28 lits (8 lits pour adolescents et 20 lits pour adultes),
  • une unité fermée de 20 lits et une Unité d'Hospitalisation Spécialement Aménagée (UHSA) de 11 lits
  • des locaux communs destinés à la prise en charge médicale 

 

Le centre hospitalier du Nord qui comprend :

  • le centre Raymond Doui Nebayes à Poindimié
  • le centre Paula Thavoavianon à Koumac.

109.381.017 F CFP ont été financés par l’ASS-NC. 

Pour la réhabilitation de l’hôpital de Poindimié :

  • Rénovation des peintures de la façade d’arrivée à l’hôpital, côté Urgences
  • Reprise complète du complexe d’étanchéité lourde en toiture terrasse du bâtiment A, et travaux sur le réseau de collecte et d’évacuation des eaux pluviales
  • Création d’un nouvel auvent sur l’entrée principale côté Administration/Consultations
  • Rénovation du patio Administration/Consultations : réparations des boiseries abîmées et termitées, habillage et/ou traitement des maçonneries fissurées
  • Réparation des boiseries abîmées et termitées du patio Pharmacie/Radio

Pour la réhabilitation et l’extension de l’hôpital de Koumac qui s’orientera davantage vers la consultation et les soins de suite, les activités du Bloc, de la Chirurgie et de l’Obstétrique devant être transférés à Koné :

  • Restructuration des Urgences
  • Création du pôle de bureaux de médecin
  • Remise en conformité des installations électriques et de sécurité

 

Le pôle sanitaire de Koné

pole sanitaire Kone  pole sanitaire Kone 1

Avancement des travaux en septembre 2016 :

pole sanitaire kone 0916

Le projet de contrat Etat/Nouvelle-Calédonie qui ne prévoyait initialement que deux opérations en cours (le médipôle de Koutio et le Musée de la Nouvelle- Calédonie) a été complété, en accord avec les provinces, par quatre opérations originellement proposées au contrat intercollectivités, dont le pôle sanitaire de Koné.

Le pole sanitaire de Koné d'un montant initial de 3,9 milliards dont 897 millions de participation Etat apporte sa pierre à l'édifice du rééquilibrage en matière d'accès au soin en mettant à disposition des usagers du nord :

  • non seulement un plateau technique doté d'un bloc chirurgical, d'une maternité, d'une unité de proximité d'accueil d'orientation et de traitement des urgences, d'un service mobile d'urgence et de réanimation, de lits de surveillance continue, de médecine et d'hospitalisation de jour et une offre de biologie et d'imagerie médicale.
  • mais encore en collaboration avec la province Nord et les opérateurs d'une part un centre de consultation externe comprenant le centre médico-social provincial, les antennes de l'agence sanitaire et du centre hospitalier psychiatrique, d'autre part une unité d'hémodialyse et un centre d'hébergement pour l'accueil des patients en amont et en aval de l'hospitalisation ainsi que pour les familles des patients hospitalisés.

Après consultation des entreprises, il a été constaté un surcoût, l'opération étant chiffrée à 6,415 milliards.

La répartition de la prise en charge est ainsi redéfinie (en millions de F CFP) :

  • Etat : 897
  • ASS-NC : 3 724
  • CHN : 1 520 (dont 100 de l'ASS-NC et 200 du CHS pour la construction de leurs propres locaux)
  • Province Nord : 274

L'ASS-NC finance donc 3 824 millions F CFP :

  • Autofinancement : 405
  • Reversement de la TSS : 305
  • Emprunts à la CDC et à l'AFD : 3 419

Une répartition provisoire sur les budgets de 3 années est prévue :

  • Budget 2015 : 1 461
  • Budget 2016 : 1 300
  • Budget 2016 : 1063

Un article des Nouvelles calédoniennes, publié le 20 février 2016 : icon  (140.46 KB)

 

Le Dispositif d´Actions Médico-Sociales Précoces

Le Dispositif d’Actions Médico-Sociales Précoces s’adresse aux enfants de 0 à 6 ans qui ont des difficultés de développement ou qui sont en situation de handicap.
Donner un avis spécialisé concernant le développement de l’enfant

  • Offrir un accueil et une écoute aux familles
  • Réaliser les bilans nécessaires

Coordonner les actions avec les différents partenaires

  • Proposer une aide appropriée aux besoins de l’enfant en accord avec la famille
  • Informer sur les droits et les aides possibles
  • Orienter vers les professionnels de santé pour renforcer les capacités de l’enfant

La Maison Enfance Polyhandicapée

L’ASS-NC a financé la totalité des 112 500 000 F CFP nécessaires aux premiers travaux de ce centre d’accueil Gabriel Poëdi à Nouville, après un investissement total de plus d’1,3 milliard de F CFP.

Cette structure, unique en NC et sans doute unique dans le Pacifique Sud francophone offrira 40 places à des enfants et adolescents lourdement handicapés de 6 à 26 ans dont 25 en internat à l’année et 5 places en internat temporaire. Elle comprendra 3 000 m² de surfaces bâties érigées au milieu d’un parc d’agrément et de découvertes.

Avec la réalisation de ce projet, notre pays affirme sa volonté forte d’offrir les meilleures prestations possibles aux plus fragilisés et aux plus désavantagés de ses enfants.