Accueil Etudes et recherches Baromètres Santé Baromètre santé jeune 2019

Baromètre santé jeune 2019

Imprimer

1 

Justification et contexte de l’enquête :

L’idée des Baromètres Santé a été initiée en France au début des années 1990 par l’Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé INPES. Ces enquêtes épidémiologiques en population générale adulte ou adolescente, mesurent les comportements, attitudes, perceptions et croyances liés aux prises de risques et à l’état de santé : addiction, comportement sexuel, pratique d’une activité physique, nutrition, consommation de soins, insomnie, dépression, santé mentale... Elles permettent à la fois d’étudier les déterminants de différents thèmes de santé et de les envisager eux-mêmes comme des déterminants de l’état de santé de la population. En effet, la recherche sur la santé et les comportements de santé et sur les facteurs qui les influencent est essentielle au développement de politiques, de programmes de prévention et de pratiques efficaces de promotion de la santé.

C’est dans ce cadre que l’ASS-NC a mis en place en 2014 le premier Baromètre Santé Jeune (BSJ) permettant d’améliorer nos connaissances sur la santé et les comportements en santé des jeunes. Ce Baromètre Santé doit être répété tous les 5 ans, avec une méthodologie comparable, afin de fournir des évolutions des principaux indicateurs populationnels en matière de comportements de santé. L’ASS-NC entreprend donc pour la seconde fois cette enquête transversale multithématique auprès des jeunes scolarisés en NC en adoptant une perspective de recherche sociale plutôt que biomédicale, qui consiste à étudier les déterminants sociaux et environnementaux de la santé et du comportement de l'enfant et de l'adolescent.

 

2

 

L’objectif principal du Baromètre Santé Jeune est d’améliorer nos connaissances sur la santé et les comportements en santé des jeunes scolarisés (collèges et lycées) en NC.

De manière plus spécifique, le Baromètre Santé Jeune permet :

  • de capitaliser des données sanitaires et élaborer des indicateurs populationnels qui décrivent les comportements et croyances en santé de la population cible ;
  • de croiser ces indicateurs en fonction des données socio-démographiques pour identifier des groupes à risque ou des facteurs associés ;
  • d’estimer la prévalence de certaines maladies ou problèmes de santé publique ;
  • de suivre l’évolution à 5 ans de ces indicateurs ;
  • de renforcer les capacités d’analyses des déterminants de santé, afin d’appuyer ou d’adapter les orientations des politiques publiques et des programmes de prévention.

La population cible est constituée de tous les élèves qui sont inscrits pour l’année 2019 dans le second degré (de la 6ème à la Terminale, filières générale ou professionnelle) dans un établissement, public ou privé sous contrat, situé en Nouvelle-Calédonie.

L’échantillonnage a été réalisé selon un plan de sondage par grappes stratifié à deux degrés. Le niveau scolaire, la province des établissements scolaires et leur appartenance au secteur public ou privé constituaient les strates. Au premier degré, des écoles ont été sélectionnées proportionnellement au nombre d’élèves dans chaque strate. Au second degré, une ou plusieurs classes ont été sélectionnées aléatoirement dans les écoles échantillonnées au premier degré proportionnellement au nombre d’élèves dans chaque strate. Les classes sélectionnées constituaient des grappes d’élèves, tous inclus à leur tour dans l’échantillon.
Comme c’est le cas dans toutes les enquêtes de population, la taille de l’échantillon devait être suffisamment grande pour produire des estimations fiables en fonction de certains critères préétablis. De ce fait, il était courant que plusieurs classes soient sélectionnées dans une même école, et leur nombre était en général plus important lorsqu’il s’agissait d’écoles de grande taille. Au total 214 classes ont été tirées au sort représentant 4 326 élèves.

à Liste des établissement et classe tirés au sort

 

La collecte des données se déroulera de juillet à octobre 2019. Elle sera entièrement informatisée. Les élèves vont remplir un questionnaire en classe à l’aide de tablettes fournies par l’ASS-NC. Les élèves auront la possibilité, pour chaque question, d’avoir une lecture audio des questions et des réponses via des écouteurs en cliquant sur le symbole « lecture ». Des équipes de deux intervieweurs, recrutés et formés par l’ASS-NC se rendront dans les classes au moment venu. Tenant compte du temps requis pour l’installation du matériel informatique, la distribution des tablettes, la présentation des objectifs de l’enquête et la formulation des consignes aux élèves, une plage horaire d’une durée minimale de 55 minutes devrait être réservée pour remplir les questionnaires.

Les questionnaires utilisés seront entièrement anonymes, aucun nom, prénom ou identifiant n’y sera apposé. Il n’y aura aucun moyen de relier un jeune avec son questionnaire. De plus, la participation des élèves se fera sur une base volontaire.

L’ASS-NC a pris contact par téléphone ou par mail avec les directions des écoles sélectionnées. Lorsque l’école acceptait de participer, elle désignait une personne-ressource qui devait contribuer au bon déroulement de l’enquête. L’ASS-NC communiquait avec cette personne pour fixer les rendez-vous en classe. Avant la visite en classe, des lettres d’information destinées aux parents et des dépliants pour les élèves étaient envoyés à l’établissement qui les remettait aux élèves des classes sélectionnées.

En plus des caractéristiques socio-démographiques des jeunes interrogés, le questionnaire traite de dix thèmes de santé :

  • Etat de santé et accès au soin
  • Environnement familiale et vie scolaire
  • Santé bucco-dentaire
  • Alimentation
  • Activité physique et sédentarité
  • Addictions et consommations de substances psychoactives
  • Violence et conduite à risque de véhicule à moteur
  • Comportements sexuels
  • Santé mentale
  • Perception du risque environnemental

Pour réaliser cette enquête en milieu scolaire, quatre niveaux d’autorisation ou d’accords ont été nécessaires :

  • Le vice-rectorat de Nouvelle-Calédonie ainsi que les directions de l’enseignement privé (DDEC, ASEE, FELP)
  • Les directeurs d’établissements
  • Les parents des enfants concernés par l’étude après échantillonnage
  • Les enfants eux-mêmes

Le fichier de données utilisé dans le cadre de cette enquête a fait l’objet d’une déclaration CNIL (n°2212211).

Un avis favorable du comité consultatif d’éthique de la Nouvelle-Calédonie a été émis pour cette enquête.

 

3

 

 

Foire aux questions :

L’agence sanitaire et sociale de la Nouvelle-Calédonie (ASS-NC) est un établissement public de la Nouvelle-Calédonie. L’ASS-NC a comme missions le financement hospitalier, la mise en œuvre de programmes de promotion de la santé et de prévention et la facilitation de la garantie du droit à la santé pour tous, accompagnement des objectifs de protection sociale.

Elle fournit des données précises et fiables permettant de dresser un portrait de l’état de santé et de bien-être des jeunes à l’échelle de la Nouvelle-Calédonie. En outre, les données permettent de suivre l’évolution de la santé des jeunes depuis la première édition de l’enquête réalisée en 2014.

L’enquête concerne les élèves qui sont inscrits pour l’année 2019 dans le second degré (de la 6ème à la Terminale, filières générale ou professionnelle) dans un établissement, public ou privé sous contrat, situé en Nouvelle-Calédonie.

Le BSJ permet de recueillir des renseignements sur divers aspects de la santé physique et des habitudes de vie ainsi que de la santé mentale et psychosociale des élèves du secondaire. Les habitudes alimentaires, l’activité physique, les addictions, les comportements à risque de même que l’environnement scolaire et familial sont des exemples de sujets traités.

Une fois que l’école a été contactée par l’ASS-NC, la direction désigne une personne-référente avec qui l’ASS-NC peut communiquer pour établir le planning des passations des classes tirées au sort.

Nous demandons aux élèves des classes sélectionnées de remplir le questionnaire de l’enquête en classe. À la fin de la visite, chaque élève recevra un sac ficelle contenant des brochures de prévention et de promotion de la santé.

Le questionnaire prend entre 30 et 40 minutes à remplir. Au préalable, 10 minutes sont nécessaires aux intervieweurs pour distribuer les tablettes, présenter l’enquête et transmettre les consignes.

L’échantillonnage a été réalisé selon un plan de sondage par grappes stratifié à deux degrés. Le niveau scolaire, la province des établissements scolaires et leur appartenance au secteur public ou privé constituaient les strates.

L’ensemble des établissements et classes qui participeront à l’enquête sont disponible ici.

Le mode de collecte informatisé permet de recueillir une plus grande quantité d’informations et d’en accroître la qualité. Par exemple, les sauts du questionnaire se font automatiquement, ce qui permet aux élèves de répondre plus rapidement, et ce, sans erreur.

L’ASS-NC publiera courant 2020 un rapport contenant les principaux résultats de l’enquête, lequel pourra être consulté à partir de site www.ass.nc. Vous pourrez également contacter le programme Baromètre Santé au 25.04.49

Les résultats seront particulièrement utiles aux responsables des programmes de santé et de services sociaux, ainsi qu’aux intervenants en milieu scolaire. Ils permettront d’ajuster les plans d’action et les interventions visant à améliorer la santé et le bien-être des jeunes.