Accueil Thèmes Vaccination anti-HPV La campagne de vaccination dans les collèges

La campagne de vaccination dans les collèges

Imprimer

Pourquoi proposer cette vaccination ?

Le cancer du col de l'utérus est une maladie deux fois plus fréquente en Nouvelle-Calédonie qu'en Métropole ou en Australie.
Il semble que le cancer du col de l'utérus puisse être prévenu grâce à deux moyens complémentaires :

  • Le dépistage par frottis pour diagnostiquer et ensuite traiter la maladie le plus rapidement possible.
  • La vaccination contre les virus pouvant entrainer l'apparition du cancer du col de l'utérus. La vaccination ne dispense pas d'un dépistage régulier par frottis.

Pourquoi la proposer au sein des collèges ?

Pour permettre à tous les parents de Nouvelle-Calédonie de faire vacciner gratuitement leur enfant en toute simplicité.

Une vaccination pour qui ?

Le programme s'adresse aux jeunes filles de 12 ans. La campagne n'ayant pu être organisée en 2016, nous proposons également la vaccination aux jeunes filles nées en 2004. Il est préférable de réaliser cette vaccination à ces âges afin de favoriser l'efficacité du vaccin et de bénéficier d'un schéma vaccinal simplifié (2 doses jusqu'à 14 ans puis 3 doses à partir de 15 ans)

Quel vaccin ?

Le vaccin utilisé dans le cadre de la campagne de vaccination au collège est le Gardasil®. Ce vaccin est dirigé contre les virus retrouvés dans la majorité des cancers du col de l'utérus mais aussi contre ceux impliqués dans d'autres maladies (verrues génitales/cancer de l'anus...)

icon Gardasil : notice patient (136.42 KB)

Quand ?

Le Gardasil® est utilisé sur la base des recommandations officielles, soit deux doses réalisées à 6 mois d'intervalle.

Une vaccination obligatoire ?

Non. Cette vaccination est recommandée (cf calendrier vaccinal calédonien). Aucune jeune fille ne sera vaccinée sans l'autorisation de ses parents.

Que doit faire le parent s'il souhaite faire vacciner sa fille ?

Il remplit la fiche de décision parentale, coche OUI, la signe et la rapporte au collège le plus rapidement possible

Que doit faire le parent s'il ne souhaite pas faire vacciner sa fille ?

Il remplit la fiche de décision parentale, coche NON, la signe et la rapporte au collège le plus rapidement possible.

 Afin de pouvoir évaluer cette campagne de vaccination, nous remercions les parents de bien vouloir retourner la fiche d'autorisation complétée et signée quelle que soit leur décision.

2) La campagne de vaccination anti-HPV dans les collèges

Cette année, l'Agence sanitaire et sociale de la Nouvelle-Calédonie lance la première campagne de vaccination anti HPV dans les collèges, dans le cadre de la prévention du cancer du col de l'utérus.

Cette campagne consiste à proposer aux parents de jeunes filles de 12 ans, de vacciner gratuitement leur fille contre le virus responsable de plus de 70% des cancers du col de l'utérus.

Pour que la vaccination soit complète, il est faut bénéficier de deux doses à six mois d'intervalle. Ces deux doses sont proposées au collège.

 

Organisation

L'ASS-NC proposent aux parents de faire vacciner leur fille de 12 ans au collège, en toute simplicité.

Toutes les jeunes filles de 12 ans, se verront remettre une enveloppe contenant un courrier (lien vers le courrier), une autorisation parentale (lien vers l'autorisation parentale) et un dépliant explicatif (lien vers le dépliant).

Les parents concernés sont également invités à prendre l'attache d'un professionnel de santé pour avoir de plus amples informations concernant cette vaccination.

Une équipe mobile de vaccination composée d'un médecin et d'un infirmier se rendra dans les différents collèges afin de vacciner les jeunes filles ayant rendu leur autorisation parentale signée.

Aucune collégienne ne sera vaccinée sans l'autorisation de ses parents.

Pour qu'une jeune fille soit vaccinée, les parents ou tuteurs légaux devront remplir l'autorisation parentale, et signer dans la partie « Je donne mon accord ».

Si des parents ne souhaitent pas que leur fille soit vaccinée, il leur suffit de signer la partie « Je ne donne pas mon accord » de l'autorisation parentale (lien vers le modèle d'autorisation parentale).

Toutes les données relatives à la vaccination anti-HPV seront consignées dans le registre vaccinal de la Nouvelle-Calédonie, tenue par la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales de la Nouvelle-Calédonie.

Les dates de passage de l'équipe mobile de vaccination sont affichées dans les collèges. Vous pouvez aussi consulter le planning en cliquant ici (Page Facebook).

 

Quel vaccin pour la campagne ?

Le vaccin utilisé dans le cadre de la campagne de vaccination au collège est le Gardasil®. Ce vaccin a en effet l'avantage de protéger à la fois les contre les virus responsables de la majorité des cancers du col de l'utérus mais aussi contre ceux entrainant d'autres maladies (verrues génitales/cancer de l'anus...).

Le Gardasil ® sera utilisé sur la base des recommandations officielles, soit, deux doses réalisées à 6 mois d'intervalle. Il sera proposé aux jeunes filles de 12 ans, conformément à la réglementation en vigueur en Nouvelle-Calédonie.

Toutes les informations concernant ce vaccin sont également disponibles sur le site du Haut Conseil de Santé Publique : www.hcsp.fr, sur le site de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé : www.ansm.sante.fr.

 

Combien de doses ?

Dans le cadre de la campagne de vaccination anti-HPV dans les collèges, il sera proposé un schéma vaccinal à deux doses.

Sur une année civile, deux vagues de vacations seront organisées, une en mars/avril, la seconde en septembre/octobre.

Exceptionnellement, pour la première campagne, la première vague aura lieu en septembre/octobre 2015 et la seconde en mars/avril 2015.

A l'issue de la vaccination, les jeunes filles se verront remettre un carnet de vaccination anti-HPV (lien vers le carnet de vaccination) dûment complété par le médecin de l'ASSNC.

 

Sureveillance

Toutes les jeunes filles vaccinées dans le cadre de la campagne de vaccination anti-HPV au collège, le seront par le médecin de l'ASS-NC qui sera assisté d'un infirmier.

Les jeunes filles resteront en leur présence durant 15 minutes après l'injection, et 30 minutes après le vaccin, elles seront en présence d'un adulte. Le médecin restera dans le collège au moins 30 minutes après la dernière injection.