Protocole 1 : analgésie et réglementation

Imprimer

L'antibioprophylaxie : l’injection intra-musculaire :analgésie et réglementation

 

Objectifs

  • Assurer l’antibioprophylaxie parentérale du malade atteint par le R.A.A.
  • Favoriser la compliance du patient au soin et au suivi de son traitement en réduisant la douleur lors de l’administration de l’IM.

Pour la prophylaxie des rechutes du R.A.A., l’antibiotique de référence est l’Extencilline® qui présente
l’avantage d’assurer une pénicillinémie efficace et très prolongée après son administration unique
(à renouveler toutes les 3 semaines).
Son principal inconvénient est la douleur entraînée par l’injection.

 

Gestion de la douleur 

L’EMLA

L’usage de l’EMLA a donc pour but de prévenir la douleur du patient au point d’injection. Le vécu de la douleur laisse des traces mnésiques qui génèrent l’anxiété et peut être à l’origine du peu de compliance du malade ou parfois de l’abandon du traitement.
L’EMLA agit en bloquant totalement et de façon réversible la conduction nerveuse. Son utilisation bien que facile, nécessite quelques règles de bon usage.

Elle est plutôt réservée aux enfants, la durée d’application optimum est de 1 à 2 heures avant l’injection. La durée maximale est de 4 heures.
Après application de la crème, faire localement un pansement occlusif. Prendre en compte le temps d’application avant de réaliser l’injection.
3 millimètres d’épaisseur cutanée sont anesthésiés en 1 heure d’application.
L’anesthésie persiste 1 à 2 heures après le retrait du topique.

 

En regard de son AMM, la xylocaïne ne doit pas être mélangée avec d'autres médicaments, donc ni avec la Sigmacillina ni avec l'Extencilline.

La procaïne, quant à elle, n'a pas d'indication chez les moins de 15 ans.

C'est pourquoi, il est préconisé une gestion non médicamenteuse de la douleur. Il est recommandé de privilégier l'accueil et la qualité de la relation avec le patient, ainsi que l'utilisation de techniques simples comme l'application localisée de froid par exemple.

Les premiers retours des professionnels qui ont commencé à utiliser la Sigmacillina sont positifs, faisant état d'une douleur beaucoup moins importante et d'une plus grande facilité d'injection.

Le programme RAA de l'Agence Sanitaire invite tous les professionnels à faire un retour d'expérience pour évaluer la tolérance et l'aspect pratique de l'utilisation de cette nouvelle spécialité pharmaceutique, à partir de l'adresse mail suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .